Je pense que nous avons tous une relation plus ou moins semblable avec le logiciel d’écriture le plus utilisé au monde, le « Word » de Microsoft. Dans le paquet de programmes connus sous le nom d’Office (bureau en anglais), nous avons droit non seulement à Word, mais aussi à Excel et PowerPoint. Si vous travaillez dans un bureau, vous êtes certainement familier avec ces outils informatiques.

 

Mais est-ce que nous voulons vraiment utiliser le paquet « Office », ou est-ce que nous n’avons pas le choix ? Ces logiciels sont tellement répandus de par le monde, que nous avons du mal à échanger des documents sous un autre format. C’est peut-être la raison pour laquelle nous utilisons tous le logiciel Word car, vu son efficacité, il serait tout à fait temps que quelqu’un crée un logiciel plus stable, plus adapté au vingt-et-unième siècle et plus performant.

 

C’est un véritable monopole de la part de l’entreprise fondée par Bill Gates. Nous utilisons Word, car nous n’avons (presque) pas le choix. Cependant, personne ne suit les nouvelles de Microsoft, personne ne passe son temps à attendre avec enthousiasme le « nouveau Word » pour ensuite se vautrer au magasin pour l’acheter. Ce n’est pas du tout l’esprit Apple –une espèce de religion–, c’est comme acheter des pneus ou des fourchettes en plastique pour partir en piquenique. C’est une fatalité, c’est tout.

 

Le logiciel Word éveille en moi le souvenir d’une copine que j’avais à vingt ans : une fille plus ou moins attirante, plus ou moins intéressante, mais sans étincelle, à laquelle je m’étais habitué comme compagne, après quelques mois. Un jour, elle me demanda si nous étions « dans une relation sérieuse ». J’ai regardé autour de moi, goûté les pâtes savoureuses que préparait sa mère, vu le canapé sur lequel je lisais et faisais la sieste, et j’ai répondu, « ben, ouais… Pourquoi pas ». On était habitués l’un à l’autre, une relation tranquille, mais assez ennuyeuse, établie sur la coutume.

 

Pour moi, le Word de Microsoft, c’est exactement cela. Les autres logiciels du paquet Office sont, en ce qui me concerne, complètement inutiles. Seulement le logiciel Excel, pour la comptabilité, m’est utile. Le reste, PowerPoint, par exemple, un logiciel totalement limité et assez moche sur les présentations n’est rien à côté des logiciels comme InDesign ou Ilustrator de chez Adobe. Ne parlons pas du désastre Entourage, un client de courriers électroniques très, très lourd, qui ne se synchronise pas avec nos tablettes et téléphones et qui met beaucoup de temps à charger.

 

Mais, bien que l’on puisse utiliser les logiciels d’Adobe ou les pages de courrier électronique comme Gmail, la composition de texte sur Word est inévitable si l’on veut partager nos fichiers. On est loin de l’enthousiasme suscité par ce logiciel, c’est la fatalité de devoir utiliser une plateforme mauvaise et maladroite, mais qui nous permet d’échanger et de lire nos fichiers.

 

Pour l’instant, ce monopole permet à Microsoft de gagner des revenus astronomiques, dans les milliards de dollars américains par année. Néanmoins, il est fort probable que dans le futur, le logiciel Word pour les textes s’affronte à une concurrence féroce. Pour les écrivains, il existe déjà d’autres alternatives, comme l’excellent logiciel Scrivener. Il y a aussi OmmWriter, qui est très bien. Mais il ne sont pas populaires, donc essayer de changer de logiciel de composition de textes est quasiment impossible.

 

Cependant, le jour viendra quand nous n’aurons pas à utiliser des dizaines de Gigas de mémoire pour installer le paquet « Word », plein de problèmes, de logiciels inutiles et instables. Si vous avez une entreprise de création d’applications et logiciels, aidez-nous, s’il vous plait : cassez le joug de Microsoft en ce qui concerne les logiciels de traitement de texte.

Écrivain des romans de fiction en français et en espagnol. Scénariste. Réalisateur de courts-métrages. Journaliste gonzo. Bloggeur. Poète maudit. http://www.ghettoparisien.com/ ...




Lire les articles précédents :
HyperDriveCloudFTP
HyperDrive Cloud FTP : Une connectivité USB pour votre iPad

Lorsque nous utilisons une tablette mobile ou un téléphone intelligent, il est souvent frustrant de ne pas pouvoir se connecter...

Fermer