Il y a plusieurs terrains de bataille pour les innovations technologiques, et ces terrains ne cessent de se multiplier et de se diversifier. D’abord, il y a la vitesse de la connexion, ce qui implique que les appareils mobiles –les téléphones intelligents et les tablettes mobiles-, peuvent présenter les informations de pages web plus vite, mais aussi le type de processeur, l’efficacité du système opératif et la qualité de l’image. Ainsi, lorsque les innovations technologiques deviennent courantes, les développeurs ont tendance à passer à un autre terrain de bataille pour devancer leurs concurrents. La vitesse des téléphones, par exemple, n’est plus trop à la mode : le passage de la connectivité 3G vers la 4G va se faire tout naturellement lorsque le réseau est en place, car tous les développeurs ont le potentiel de nous offrir des appareils capables de gérer ce type de connexion (et même d’autres, plus performantes).

 

Cela fut le cas aussi pour l’assistant virtuel de l’iPhone 4S, proposé comme le dernier cri de la mode l’année dernière et plus tout à fait intéressante vue ses limitations. Dorénavant, tous les développeurs vont proposer des assistants virtuels, c’est juste une question de temps. Et, lorsque les utilisateurs de l’iPhone 4S se sont rendu compte que l’assistant virtuel Siri avait beaucoup de défauts et qu’il consommait la pile très rapidement, la discussion sur les assistants virtuels a été suspendue.

 

Ainsi, avec la Conférence Mondiale de Développeurs Apple démarrant ce lundi, tout le monde est pressé de découvrir quelles seront les trouvailles et innovations auxquelles les utilisateurs d’Apple vont avoir le droit dans les années à venir. Les rumeurs ne se sont pas fait attendre : beaucoup de spéculations, prédictions et idées farfelues ont circulé sur la toile.

 

Ce qui est sûr et certain c’est que la qualité de l’image sur nos écrans est en train d’évoluer. Nous ne pouvons pas savoir si les nouveaux écrans verront le jour bientôt, mais le futur est clair : toutes les entreprises vont essayer de produire une image de qualité supérieure à celle de l’œil humain avec des écrans nommés  » Rétina « .

 

La qualité d’écran Rétina existe déjà sur nos téléphones portables ; d’ailleurs, cela fut Samsung qui la proposa en premier. Elle existe à partir de l’iPhone 4, sur les écrans in-plane switching. Mais personne ne l’a jamais développé pour nos ordinateurs portables et de bureaux.

 

De cette manière, puisqu’Apple va certainement présenter une nouvelle génération d’ordinateurs Mac Book Pro, il est probable que l’écran Rétina existe sur la nouvelle série.

 

Ce qui change dans l’écran Rétina, c’est la densité de pixels. Il contient 960 x 640 pixels pour un écran de trois pouces et demi, ce qui représente quatre fois plus de pixels que sur les téléphones antérieurs. Ainsi, puisque l’œil humain ne peut voir que jusqu’à trois-cents pixels par pouce et que l’écran Rétina présente trois-cent-vingt-six, l’œil humain ne peut pas distinguer les pixels et les voit comme une image continue.

 

C’est pourquoi il est fort probable que la lutte pour la meilleure qualité de l’écran, qui existe déjà entre les développeurs de téléphones portables, se déplace vers les ordinateurs de bureau.

 

Nous verrons bien lors de la Conférence d’Apple cette semaine…

Écrivain des romans de fiction en français et en espagnol. Scénariste. Réalisateur de courts-métrages. Journaliste gonzo. Bloggeur. Poète maudit. http://www.ghettoparisien.com/ ...




Lire les articles précédents :
iphone5cover
Rumeurs sur l’iPhone 5

C'est devenu une tradition : lorsque Apple commence à travailler sur un nouveau prototype, les spéculations et rumeurs ne se...

Fermer