…Ou presque. La nouvelle de cette semaine est que l’entreprise a commencé à vendre (ou à se débarrasser de) sa tablette, au prix de 99 dollars américains. Ceci, notamment (et voilà enfin une bonne nouvelle pour nous) dans les magasins « Best Buy » au Canada !

Oui, je sais, ce n’est pas trop tôt, mais enfin on est privilégiés dans le monde de l’informatique. C’est toujours la même histoire : Les Américains présentent un produit sur le marché et nous devons attendre des mois avant de pouvoir le tester. Personnellement, j’avoue que c’est un peu écœurant, surtout parce que plusieurs de ces innovations technologiques me semblent intéressantes et que je sais que je vais devoir patienter pendant des mois avant de pouvoir les tester.

Donc me voilà content. La mauvaise nouvelle est que, entretemps, HP a changé d’avis et qu’elle va commercialiser (ou vendre à perte) sa tablette aux États-Unis aussi. Pas de bol. Mais bon, au moins ils ont pensé à nous d’abord et l’offre est toujours disponible chez « Best Buy » Canada (bien que le site Internet annonce une rupture de stock). Et –sans rire-, l’offre est tellement intéressante que des hordes d’Américains auraient traversé la frontière juste pour s’en procurer un, donc nous avons évité ça.

Mais de quoi s’agit-il ? J’avoue que je ne comprends rien à la stratégie commerciale derrière tout ça, car HP propose la tablette à 99 dollars américains. Or, le prix « normal » de vente est de 400 dollars. D’ailleurs, le prix d’entrée au marché était de 500 dollars, un prix qu’ils ont rapidement baissé de 100 dollars.

En fait, HP a jeté l’éponge sur son projet de tablettes et de téléphones. Selon l’entreprise, les appareils qu’ils avaient développés pour exploiter leur système opératif webOS n’ont pas produit les résultats escomptés, raison pour laquelle le Conseil d’Administration et les actionnaires de HP ont choisi de laisser tomber leurs tablettes et leurs téléphones.

Il est possible que, puisque Google s’est allié avec Motorola, HP puisse s’établir comme un système opératif de confiance et faire ainsi son marché (un pari que Windows tente aussi, certainement).

En tout cas, ce qui est important c’est que vous pouvez (si vous couriez) vous acheter une tablette pour 99 dollars américains (avec 16 Gb de mémoire). Car les stocks s’épuisent à une vitesse incroyable. Aux États-Unis, les employés de « Best Buy » ont reporté des ruées de consommateurs voulant se procurer l’appareil et même chez Amazon en ligne, la Touchpad de HP était à la première place des ventes ce matin.

Ce qui est sûr, c’est que HP vend ses tablettes à perte, car le marché est trop concurrencé. Dominé par l’iPad de chez Apple et suivi par le système Android de Google et ses applications, il ne semble plus avoir de place pour les développeurs de téléphones intelligents et les tablettes.

De toute façon, et juste pour vous éviter de faire une longue queue pour rien, posez-vous la question : est-ce que j’ai vraiment besoin d’une tablette ou est-ce que je suis en train de l’acheter parce qu’elle n’est pas chère ? Car 100 dollars, c’est toujours 100 dollars. Ce n’est pas comme si HP nous offrait la tablette. Personnellement –et ce n’est que mon avis-, je l’achèterais peut-être s’il n’y avait pas de queue et que je passais devant un magasin. Mais je ne tâche pas d’organiser ma vie autour de l’achat de cette tablette ou de déposer une journée de congé à mon travail pour aller la chercher. Comme je l’ai déjà dit auparavant : J’ai déjà un iPod, un téléphone intelligent, un portable, une caméra semi-professionnelle… Je n’ai pas besoin d’encore un appareil à mettre dans mon sac. Lorsque les développeurs trouveront comment intégrer le tout (et je parle de pouvoir transporter mes 120 Gb de musique et de téléphoner avec), j’irais peut-être faire l’achat.

Par contre, cela ne vous empêche pas (tout au contraire) d’aller vous acheter cette tablette à 99 dollars américains et de nous laisser vos commentaires ici…

Écrivain des romans de fiction en français et en espagnol. Scénariste. Réalisateur de courts-métrages. Journaliste gonzo. Bloggeur. Poète maudit. http://www.ghettoparisien.com/ ...




Lire les articles précédents :
turntable1
Le futur de la musique en ligne

J’aurais dû commencer ce texte avec un signe d’interrogation, car rien n’est plus incertain que le futur de la musique...

Fermer